Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de b00014054
  • Le blog de b00014054
  • : Le blog de Matthieu
  • Contact

Recherche

Liens

22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 18:32

Cet article à pour but d'illustrer un produit de titrisation, le First To Default.

 

Avant toute chose et sans volonté d'offusquer les professionnels de la titrisation, ce mécanisme peut être conceptualisé comme de l'assurance ! Il s'agit en effet pour un investisseur de se protéger contre le défaut d'une contrepartie.

 

La définition de ces produits se fera par  une illustration à l'aide de deux exemples :

 

Exemple 1 : Protection contre le défaut d'un portefeuille

 

L'idée est qu'un investisseur (par exemple une société d'assurance plaçant les primes de ses assurés) ayant acheté diverses obligation des contrepartie Ai souhaite se protéger contre le non remboursement du capital suite à une faillite d'une des contreparties.

 

Le First To Default (FTD) est le produit financier qui répond à ce besoin de couverture. En échange d'une "prime d'assurance" (appellé "spread"), le vendeur de FTD s'engage à rembourser le capital non remboursé par la première des contreparties qui fait défaut (ndlr : d'où l'appellation anglaise).

 

Attention : Le second défaut du portefeuille n'est pas couvert par ce produit.

 

En terme de pricing et donc de calcul du spread, les éléments principaux (hors nominaux, notations) sont :

 

  • Les probabilités de défaut,
  • La perte en cas de défaut (notion de recouvrement dans ce contexte ou Recovery en anglais)

 

Exemple 2 : Protection accrue d'un portefeuille - Nth To Default

 

Il s'agit d'une variante qui permet de couvrir le défaut des N premiers défauts. Les principes évoqués dans l'exemple 1 restent vérifiés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires